Revenir à la boutique en ligne

La congélation maison, c’est malin !

D’ailleurs, je m’y mets en toutes occasions !

Fruits et légumes, viandes ou poissons, pain, plats cuisinés…
Pour réussir leur congélation, il convient de respecter quelques précautions !
Tout ça, afin de garantir la qualité des produits sans prendre de risque.

La congélation maison

La « congélation maison », elle change ma vie quotidienne !

  • Je gagne du temps : quitte à faire la cuisine, j’en fais plus pour pouvoir en congeler. Ça dépanne toujours.
  • Je fais des économies : mes p’tits plats cuisinés reviennent moins chers que ceux des industriels.
  • J’m fais plaisir et je fais plaisir : quand il y a profusion de fruits et légumes en plein été, quand il y a des promos de viande aux P’tits Cageots, je congèle pour en profiter plus tard ou quand les prix du marché augmentent !
  • Je fais la chasse au gaspillage : mes voisins se sont décommandés, et je vais devoir congeler mes lasagnes ; je fais des portions, ce sera bien plus facile à ressortir le moment venu.
  • Ça change l’ambiance ! Ce soir, à la maison, c’est à la carte ! J’ai bien envie d’une pizza, Paul de lasagnes et Isabelle d’un cordon-bleu… et Mamie qui est là, goûterait bien mon bœuf bourguignon que j’ai particulièrement réussi… Pas d’problème, ce soir c’est « open congélateur » !

Ma congélation maison en 10 leçons !

  1. Je dispose d’un congélateur dont la température descend à -25°C (les industriels, eux, refroidissent très rapidement les produits jusqu’à -35°C).
  2. Je congèle les aliments le plus rapidement possible. Plus ils sont frais, meilleurs ils seront au sortir du congélateur. Je les mets donc au congélateur sans délai, dès mon retour du marché ou de la boulangerie.
  3. Les légumes frais, je les blanchi avant (je les plonge dans l’eau bouillante non salée pendant 3 à 10 minutes, puis dans l’eau froide avant de bien les égoutter et les sécher.). Tout ça afin d’inactiver des enzymes qui pourraient faire évoluer les saveurs, couleurs et textures durant la congélation.
  4. Les fruits frais, je ne les lave pas, je les nettoie tout simplement, et j’enlève les queues et les noyaux.
  5. J’emballe tout le plus hermétiquement possible (sac, boîtes, aluminium…), sinon la couche de givre qui se dépose en surface endommage la qualité des denrées ; elle altère le goût et la texture. Je n’oublie pas de mentionner la nature du produit, le poids approximatif et surtout la date de la congélation.
  6. Avec un « magnet » sur le côté de mon congélateur, je note, pour ne pas oublier, la durée de vie des aliments congelés maison.Viande : 8 mois
    Viande cuisinée (bolognaise, bourguignon, blanquette, daube…) : 5 mois
    Fruits et légumes : 10 mois environ
    Soupe : 3 mois
    Poisson : 3 mois
    Pain : 3 mois
    Poisson cuisiné (en sauce, pané…) : 2 mois
    Tarte, tourte, pizza : 2 mois
  7. Je ne congèle pas tout ce qui est yaourts, crèmes, lait frais, gâteaux à base de blancs d’œufs, coquillages excepté les coquilles Saint-Jacques…
  8. Je congèle toujours par petites quantités : je réparti en portions en multipliant les sacs congélation et en prenant soin de ne pas remplir pas les boîtes jusqu’en haut.
  9. Je ne décongèle pas les produits à température ambiante : je les laisse décongeler doucement au frigo ou j’utilise les micro-ondes.
  10. Des escalopes de poulet ou d’autres aliments arrivent en date de péremption, et je ne peux pas les manger dans un délai aussi court, pas d’problème, je peux les congeler. Une seule condition : je les consomme très rapidement après leur décongélation.

1 commentaire sur “La congélation maison, c’est malin !”

  1. Par stephane fuseau, 23 juin 2010 @ 16 h 42 min

    vous pensez quoi de la conservation sous-vide ? c’est mieux que la congélation ??

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire